Félicitations ! Vous avez gagné !
Résultat de la partie
Temps :232:324
Cartes restantes:12312
Bonus de temps :1234
Score total :3424
Vos statistiques
Meilleur score :3432Date :YYYY-MM-DD
Parties gagnées :32Résultat moyen :321232
Parties jouées :62Résultat moyen :321233
Victoires :23%
Aimez-nous sur Facebook !
 

Rejouer
Vos statistiques
Choisissez la notation
 Aucun score
 Score standard non-chronométré
Score standard chronométré
 Score Vegas
Une couleur
 Deux couleurs
 Quatre couleurs
Statistiques de base
Parties jouées :A
Parties gagnées :A
Victoires :A
Série de victoires la plus longue :A
Série de défaites la plus longue :A
Série actuelle :A
Statistiques de résultats
Meilleur score :A
Date :A
Moyenne des scores des parties gagnées :A
Résultat moyen :A
Temps et mouvements
Temps total joué (en secondes) :A
Temps moyen des parties gagnées (en secondes) :A
Nombre total de mouvements :A
Moyenne du nombre de mouvements des parties gagnées :A
Moyenne du nombre de mouvements par heure dans les parties gagnées :A
Réinitialiser
 
Fermer
Informations

Aimez-nous sur Facebook ! Vous pouvez publier votre question ici.

 

Raccourcis clavier importants

Activer le plein écran :F11 (la plupart des navigateurs web)
Annuler le dernier mouvement :Ctrl-Z
Distribuer de nouveau :F2
Fermer la fenêtre de dialogue :Esc

À propos du Solitaire FreeCell

Le nom de ce jeu provient de l’anglais « free cell », qui signifie « case vide » et correspond aux quatre cases qui se trouvent en haut à gauche du plateau de jeu et qui permettent au joueur de stocker temporairement des cartes. Le jeu FreeCell a été inventé par le développeur américain Paul Alfille qui a créé le jeu en modifiant le solitaire déjà existant. Il a aussi créé le premier jeu-vidéo Solitaire FreeCell en 1978. Bien qu’il ait été présent dans des versions plus anciennes de Windows, FreeCell est devenu populaire quand il a été commercialisé avec Windows 95. Dans cette version, il y a 32 000 distributions de cartes possibles. Il y a eu une tentative de résoudre les 32 000 différentes possibilités en 1994. Le projet a duré près d’un an et a indiqué que seulement une des distributions possibles est impossible à résoudre. Depuis, FreeCell est célèbre pour le fait que chaque partie est presque sûr de pouvoir être terminée avec succès.

Comment jouer ?

Comme pour la plupart des autres solitaires, le joueur commence avec un paquet de cartes mélangé et doit classer les cartes des as aux rois pour chaque couleur séparément. Les cartes classées sont déposées dans les cases en haut à droite de l’écran, en commençant par les as. Autrement dit, la carte peut être déposée dans la case seulement si dans cette case se trouve déjà une carte de la même couleur et plus petit de 1 (un 6 sur un 5 par exemple). Si aucune carte ne peut être placée dans les cases, le joueur doit déplacer les cartes sur le plateau de jeu pour que plus de cartes avec des petits nombres soient disponibles.

La règle principale qui distingue FreeCell des autres solitaires est le fait que le joueur peut déplacer en un mouvement une carte seulement. Si le joueur veut déplacer plus d’une carte à un autre emplacement, il doit utiliser les cases vides qui se trouvent en haut à gauche du plateau. Vu que le déplacement des cartes une par une prend du temps et que c’est une tâche ennuyeuse, le jeu calcule – sur la base du nombre de cellules et de colonnes de transit vides – le nombre maximum de cartes qui peuvent être déplacées entre les colonnes de transit en supposant que le joueur les déplacerait une par une. Ainsi, on a l’impression que le joueur déplace toute la pile de carte, mais en réalité toutes les cartes de la pile pourraient être déplacées une par une. N’importe quelle carte peut être placée dans une case vide. N’importe quelle carte peut aussi être placée dans une colonne vide. Cependant, une carte peut être placée sur une autre carte uniquement si cette autre carte possède un nombre plus élevé de 1 (un 6 peut être placé sur un 7 par exemple) et une couleur opposée (rouge/noir).

Le Solitaire FreeCell en ligne ne dispose pas d’un système de calcul des points spécifique. Le progrès du jeu est indiqué par le nombre de cartes restantes sur le plateau (moins il en reste, mieux c’est). Ceci n’a aucune importance quand les joueurs comparent leurs résultats. Des statistiques qui comptent sont le pourcentage de victoire, la moyenne de temps pour terminer une partie et la plus longue série de victoires.

Voici quelques conseils : un clic droit sur une carte déplace cette carte vers une case vide. Si aucune case n’est disponible ou si une carte est déjà dans une case, alors un clic droit déplace la carte vers une case fondation (si cela est possible). Les cartes qui ne seront pas utiles pendant le jeu sont automatiquement envoyées dans les cases fondations.

Fermer